Catégories
football, sport

Paris s’impose à Nantes

Le PSG s’est imposé 3 buts à 0 contre Nantes dans un match comptant pour la 9ème journée de ligue 1.

Ce sont les nantais qui se sont montrés les plus dangereux en première mi-temps, avec une occasion immanquable râté par Simon après 10 minutes de jeu, et une belle frappe de Kolo Muani passée tout près du but de Navas à la demi heure de jeu. A la mi-temps le score était de 0 à 0. La seconde période a été totalement à l’avantage des parisiens, qui ont ouvert le score seulement deux minutes après le retour des vestiaires grâce à un but de Herrera sur un centre de Mbappé. A la 65ème minute Mbappé a marqué un but sur un pénalty qu’il a lui même provoqué. A dix minutes de la fin du match, Nantes a également eu un pénalty mais Bamba l’a manqué. A deux minutes de la fin, Sarabia a marqué le troisième et dernier but du match, après une grosse erreur de la défense nantaise.

Grâce à cette victoire, Paris conforte sa place en tête de la ligue 1, tandis que Nantes risque de se retrouver en zone de relégation à la fin de la journée.

Catégories
football, sport

Le PSG a gagné la coupe de la ligue !

Le PSG a gagné la coupe de la ligue au tirs au but contre l’olympique lyonnais.

En première mi-temps les parisiens se sont montrés les plus dangereux en premier par Neymar deux fois, sa première frappe à ras de terre a été stoppée par Lopes à la 5ème minute, et sa deuxième tentative trois minutes plus tard a frôlée le poteau du but lyonnais. Les lyonnais ont réagit par Cornet à la 37ème minute, mais sa reprise était trop molle pour inquiéter Navas. A deux minutes de la mi-temps Gueye a mis une frappe puissante, mais Lopes a fait un superbe arrêt. En deuxième mi-temps il ne s’est pas passé grand chose, Lyon a eu une occasion sur coup franc, mais Navas a détourné la tentative de Cornet. En toute fin de match Neymar a eu l’occasion d’offrir la victoire à son équipe, mais sa tête a été arrêtée par Lopes. En prolongation seul Di Maria a eu l’opportunité de marquer, mais Lopes a une nouvelle fois répondu présent pour stopper la tentative parisienne. Juste avant le coup de sifflet final, Rafael fauche Di Maria à l’entrée de la surface et est exclu.

Le match s’est terminé sur un score nul et vierge et il a fallu la séance des tirs au but pour départager les deux équipes. Dans une séance de tirs au but où personne ne tremble, c’est finalement Bertrand Traoré qui connaît l’échec le premier. Pablo Sarabia, derrière, prend Anthony Lopes à contre pied pour offrir au PSG sa neuvième et dernière Coupe de la Ligue.

Catégories
sport

Paris renverse Dortmund

Le PSG s’est imposé 2 buts à 0 contre Dortmund et retrouve les quarts de finales de la ligue des champions quatre ans après. C’était loin d’être évident avec la défaite du match aller. Ce soir, dans un Parc des Princes à huis-clos pour cause de coronavirus, dos au mur, le PSG a glané un succès mérité en maîtrisant Dortmund pendant toute la rencontre.

Tout c’est joué en première periode ou le PSG avait le contrôle du jeu. Si Cavani a raté son duel face à Burki à la 20ème minute de jeu, Neymar, lui n’a pas manqué la cible de la tête à la 28ème minute sur un corner de Di Maria. Et dans les arrêts de jeu de la première periode Bernat est venu ajouter un deuxième but en déviant légerement un centre de Sarabia. A la mi-temps le PSG menait 2 buts à 0, et s’est contenté de gérer la deuxième mi-temps, en souffrant les dix dernières minutes, mais la défense a été impériale.

Au coup de sifflet final les joueurs du PSG sont allés fêter la qualification de leur équipe avec leurs supporters qui les ont supportés pendant tout le match depuis l’extérieur du stade.

Catégories
sport

Paris écrase Lyon

Le PSG s’est imposé 5 buts à 1 à Lyon en demi-finale de la coupe de France.

Le match a commencé très fort avec une frappe enroulée du pied gauche de Kylian Mbappé qui prenait le chemin de la lucarne, mais Lopes a fait un super arrêt. Deux minutes plus tard c’était au tour de Dubois de faire exactement le même tir que Mbappé, mais sa frappe est passée juste à côté du but de Navas. Lyon va ouvrir le score à la 11ème minute. Sur une mauvaise relance de Kurzawa, Toko Ekambi récupère le ballon et centre en retrait pour Terrier qui trompe Navas du plat du pied. Seulement trois minutes plus tard Kurzawa va se rattraper puisque sur un corner de Paredes, il dévie le ballon de la tête pour Mbappé qui pousse le ballon au fond des filets. Ensuite les lyonnais ont eu l’occasion de prendre l’avantage par Terrier, mais Navas a remporté son face à face. Et à cinq minutes de la mi-temps c’est Paris qui a eu l’occasion de prendre l’avantage, mais la reprise de Cavani s’est écrasée contre le poteau de Lopes. A la mi-temps le score était de 1 but partout. En seconde période c’est Lyon qui est mieux rentré dans le match avec Dembélé qui a fait une retournée acrobatique qui est passée juste au dessus du but de Lopes. Ensuite Paris va réagir et obtenir un pénalty pour une faute de main de Marçal qui va également être sanctionné d’un carton rouge. C’est Neymar qui a tiré et marqué le penalty. Ensuite à 11 contre 10 c’était plus facile pour le PSG qui a déroulé. Mbappé a mis un but exceptionnel alliant technique et vitesse avant de tromper Lopes. En fin de match Sarabia a ajouté un quatrième but, avant que Mbappé ne cloture le score en s’offrant un triplé.

Grâce à cette victoire Paris est qualifié pour la finale de la coupe de France ou il affrontera le vainqueur du match entre Rennes et Saint-Etienne.

Catégories
sport

Paris s’amuse contre Dijon

Le PSG s’est imposé 4 buts à 0 contre Dijon dans un match comptant pour la 27ème journée du championnat de France de ligue 1.

C’est pourtant Dijon qui a eu la première occasion dès la première minute de jeu avec un tir de Mavididi bien capté par Navas. Mais dans la minute qui suit Paris va réagir et même ouvrir le score par Sarabia, qui a prolongé une frappe manqué de Marquinhos. Ensuite on a eu droit à un festival d’occasion parisienne mais tous ont échoué devant le but dijonnais, Kehrer qui a vu sa tête superbement arrêtée par Runarson, Cavani qui a manqué un immanquable, ou Mbappé qui a vu sa frappe enroulée passer très peu à côté du but dijonnais. Malgré cela Paris menait seulement 1 but à 0 à la mi-temps. En seconde periode Paris faisait encore le siège de but dijonnais. Cavani va à nouveau manqué une grosse occasion sur un service de Mbappé, Sarabia va toucher le poteau. A un quart d’heure de la fin, Paris va enfin creuser l’écart grâce à Mbappé sur une passe en profondeur de Draxler. Deux minutes après avoir été buteur, Mbappé devient passeur pour Icardi qui marque sur son premier ballon. Et en toute fin de match Mbappé va mettre son doublé après un ballon mal dégagé par la défense dijonnaise.

Catégories
sport

Le PSG s’amuse face à Montpellier

Le PSG s’est facilement imposé contre Montpellier (5 buts à 0).

En première periode le PSG s’est montré tout de suite dominateur et a rapidement ouvert le score dès la 8ème minute par Sarabia d’une belle frappe enroulée du pied droit. Au quart d’heure de jeu un autre fait de jeu va faciliter le match pour Paris, c’est un carton rouge obtenu par le gardien montpellierain Bertaud, après avoir touché le ballon de la main en dehors de sa surface de réparation. Ensuite on a eu droit à des beaux dribbles de Neymar qui s’est amusé avec les défenseurs de Montpellier, jusque la 41ème minute, c’est la que Di Maria a décidé de creuser l’écart d’une belle balle piquée au dessus du gardien. Trois minutes plus tard Montpellier va encaisser un nouveau but, un but gag après un dégagement de Savanier contré par la tête de Congré qui marque contre son camp. A la mi-temps le PSG menait 3 buts à 0. En deuxième période le rythme a baissé, mais il a suffit une accélération de Mbappé sur une passe en profondeur de Neymar pour que Paris marque un quatrième but. A l’heure de jeu Paris va marqué un autre but par Kurzawa après un centre de Mbappé mal repoussé par Carvalho. En fin de match Chotard a pris un carton rouge et Montpellier a fini le match à onze contre neuf.

Avec cette victoire Paris prend provisoirement 13 points d’avance sur Marseille, alors que Montpellier peut voir Lyon lui passer devant.

Catégories
sport

Paris remet les pendules à l’heure

Après avoir concédé le match nul 3 buts partout dimanche dernier au parc, Paris a remis les pendules à l’heure en s’imposant 4 buts à 1 sur la pelouse de l’AS Monaco.

Avec un onze de départ identique à celui qui avait débuté trois jours plus tôt, le manque de carburant s’est rapidement fait sentir chez les hommes de Robert Moreno. Trop rapidement même, tant et si bien que Mbappé est allé ouvrir le score en milieu de première période (24e), confirmant ainsi la main-mise parisienne sur ce début de rencontre. Pas aidée par un milieu de terrain bien moins présent et inspiré que ce week-end, l’ASM a ensuite concédé un second but, offert celui-ci par un Kamil Glik auteur d’une faute sur Kurzawa. Une faute synonyme de penalty, transformé par Neymar (0-2, 45e+2). Un peu meilleurs en seconde période, les joueurs de la Principauté ont néanmoins plié une troisième fois sur un but de Pablo Sarabia (72e), avant de parvenir à sauver l’honneur grâce à Tiemoue Bakayoko, après une sortie manquée de Keylor Navas (1-3, 87e). Un très bref rayon de soleil avant le quatrième et ultime but parisien signé d’un ancien de la maison monégasque, Kylian Mbappé (1-4, 90e+1).

Grâce à ce succès, Paris accentue son avance en tête du classement, avec désormais huit points d’avance sur son dauphin marseillais. Monaco est 9e, à vingt unités de son bourreau du soir.  

Catégories
sport

Le PSG s’impose au Mans

Le PSG s’est imposé 4 buts à 1 sur la pelouse du Mans.

Dès la 4ème minute, le PSG se montrait dangereux. Sur la gauche, Di Maria débordait et centrait pour Sarabia dont la frappe passait au-dessus. Loin d’être inhibé, Le Mans réagissait avec Maziz sur la droite qui centrait pour Créhin dont la tête était déviée par Marquinhos (7e). Les champions de France ne tardaient pas à ouvrir le score. Sur la gauche, Kurzawa décalait Di Maria dont l’excellent centre trouvait Sarabia. L’ancien joueur du Séville FC concluait d’une belle volée (0-1, 21e). Serein, le Paris SG maîtrisait la rencontre. Sur la droite, Dagba centrait à l’entrée de la surface pour Di Maria dont la frappe déviée, filait en corner (32e). Juste avant la pause, le PSG réalisait le break. Verratti jouait vite un coup-franc pour Mbappé qui servait sur un plateau Choupo-Moting. L’attaquant camerounais n’avait plus qu’à pousser le ballon dans les filets (0-2, 40e). Deux minutes plus tard, le Paris Saint-Germain assénait le coup de grâce. Sur une superbe transversale de Verratti, Mbappé filait seul au but et ajustait Patron sans trembler (0-3, 42e). Au retour des vestiaires, le champion de France inscrivait le quatrième but. Di Maria à vingt-cinq mètres des buts manceaux tentait sa chance. Patron se trouait et ne parvenait pas à se saisir du ballon (0-4, 47e). Lancé dans la profondeur par Sarabia, Mbappé seul face à Patron voyait son intérieur du pied passer au-dessus (50e). Les hommes de Déziré réduisaient le score et profitaient d’une erreur de concentration parisienne. Kehrer perdait le ballon aux abords de la surface, Maziz alertait Manzala dont la frappe enroulée se logeait dans la lucarne de Rico (1-4, 53e). Déconcentré, le PSG laissait venir son adversaire. Bien lancé par Diarra, Créhin dans la surface butait sur Rico bien sorti (58e). En fin de match, Herrera servi par Di Maria décochait une belle frappe bien repoussée par Patron (90+2).

Sans forcer son talent, le PSG décrochait son billet pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue.

Catégories
sport

Le PSG écrase Galatasaray

Le PSG a battu Galatasaray 5 buts à 0 dans ce match de ligue des champions sans enjeu pour conclure la phase de groupe.

La première occasion signée Sarabia a donné le ton d’entrée de jeu : sur un centre de Bernat, l’Espagnol a repris en première intention, obligeant Muslera à la parade (4e). C’est finalement Neymar, comme à Montpellier (3-1) samedi en championnat, qui a trouvé la clé du verrou turc, à la demi-heure de jeu grâce à une passe lumineuse pour Mbappé dans le dos de la défense. Seul face à Muslera, Mbappé a transmis à Icardi, qui n’avait plus qu’à pousser le ballon dans le but vide (1-0, 32e).
Dans la foulée, Sarabia a doublé la mise sur un joli exploit individuel : servi par Neymar au départ de l’action, le héros de Madrid a doublé la mise (2-0, 35e). Dès le retour des vestiaires, Neymar a poursuivi son festival en concrétisant d’une frappe limpide la belle inspiration de Mbappé, accélération plein axe suivie d’une passe en talonnade (3-0, 46e). Le N.10 brésilien, à l’aise dans son rôle de meneur de jeu excentré, a poursuivi son récital en rendant la pareille à son compère avec un caviar millimétré (4-0, 63e). Mais le clou du spectacle est intervenu à partir de la 67e minute quand l’idole du Parc Edinson Cavani est d’abord entrée en jeu à la place d’Icardi sous les vivats du public. Puis quand Neymar, grand seigneur, a laissé le penalty provoqué par Mbappé être transformé par Cavani (5-0, 84e) en fin de match.

Avec ce match sans enjeu Tuchel a pu faire tourner son effectif et voir que cela pouvait fonctionner.

Catégories
sport

Le PSG s’en sort bien

Le PSG a été tenu en echec sur la pelouse du Real Madrid ( 2 buts partout).

Dans ce match le Real a dominé la première mi-temps de la tête et des épaules, et a rapidement ouvert le score par Karim Benzema. Malgré ce but les parisiens n’arrivaient pas sortir et ce sont même les madrilènes qui etaient proche de doublé la mise notamment sur une belle frappe de Kroos mais Navas a gardé son équipe dans le match. A la mi-temps le Real Madrid menait 1 but à 0. D’entrée de 2ème mi-temps Tuchel a décidé de lancer Neymar, et c’était mieux pour Paris pendant un quart d’heure, mais après ça le Real a repris le contrôle du match et a mis un deuxième but toujours par Benzema. Après ce deuxième but du Real, Paris a eu un sursaut et a mis deux buts en quatre minutes par Mbappé et Sarabia. C’est donc un match nul très heureux pour le PSG qui a été baladé pendant tout le match.

Avec ce match nul le PSG est assuré de terminer premier du groupe et le Real second.